Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mobilité

  • Des subsides wallons pour la mobilité lente

    De gros coups de pouce viennent d’être octroyés par le ministre Ecolo Philippe Henry et le Gouvernement wallon pour doper la mobilité douce. Seize entités de l’arrondissement verviétois en ressortent avec un subside qui devrait permettre de concrétiser des projets en ce sens.

    Aubel recevrait 150.000 €.

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 12 mars 2021.

    A lire aussi l'article "Des subsides pour la mobilité douce" dans L'AVENIR - LE JOUR VERVIERS du 12 mars 2021.

  • Des chauffeurs pour les personnes à mobilité réduite

    Capture d’écran 2021-03-10 à 08.10.32.pngL’intercommunale Inago a répondu présent pour assurer le transport des personnes à mobilité réduite au centre de vaccination. Comme Bénédicte Léger l'a annoncé au conseil communal de lundi soir, Aubel, Plombières et La Calamine bénéficieront des services d’Inago. Il faut s’adresser à sa commune en priorité si on est concerné.

    D'un article d'ADRIEN RENKIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 10 mars 2021.

  • Une voie douce d’Aubel à Mortroux

    La Conférence des bourgmestres de l’arrondissement de Verviers s’est réunie et son conseil d’administration a décidé de retenir parmi les projets qu’il voudrait voir subsidiés par Liège Europe Métropole, une liaison douce entre Aubel et Val-Dieu, avec prolongation vers Mortroux. Un chaînon manquant de 7 km. La demande de financement sollicitée porte sur une somme de 75.000 € destinée à l’étude et aux travaux de préparation pour cet axe. Il serait destiné non seulement aux touristes, mais aussi aux usagers au quotidien.

    Le projet impliquerait soit l’utilisation de l’accotement de la N650, soit l'achat de terres agricoles sur une largeur de 3 à 5 mètres sur toute la longueur du tracé. Sur le dernier tronçon, un chemin de terre permet déjà de rejoindre Mortroux. « On circulerait en site propre », explique l’échevin aubelois Benoît Dorthu. Sur un profil genre RAVeL, avec revêtement en dur. Soit de l’hydrocarboné, soit de la cendrée ou de la dolomie. Une voie douce avait déjà été aménagée en 2005 d’Aubel au Val-Dieu, mais elle a souffert. D’où la nouvelle configuration actuellement dans les cartons. Cette voie douce aurait la particularité de passer sur deux arrondissements, Aubel étant sur Verviers et Dalhem relevant de Liège. 

    YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 12 décembre 2020

  • La Région, via son institut de statistiques, a analysé les causes des accidents des 10 dernières années

    À la suite d’une enquête fouillée, l’IWEPS, Institut wallon de la statistique, donne une série de Capture d’écran 2020-12-03 à 10.19.31.pngrecommandations aux communes wallonnes afin de réduire leur nombre d’accidents. Parmi elles : Stoumont, Aubel, Verviers et Jalhay.

    À Aubel, c’est un nombre anormal d’accidents liés à une circulation de nuit qui ressort ce à quoi l’IWEPS recommande un meilleur éclairage ou une amélioration de celui-ci ainsi que qu’une signalisation au sol accrue, notamment. Francis Geron, l’échevin de la Mobilité de la commune est pour sa part surpris des résultats de l’enquête du fait qu’il n’a jamais eu vent d’une telle problématique. « Les routes sont éclairées et nous sommes justement en train de remplacer nos luminaires par du led », expose-t-il. Peut-être était-ce ça le problème, l’avenir le dira.

    « On va en tout cas être attentif à cette problématique », promet-il.

    D'un article de LOÏC MANGUETTE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 3 décembre 2020.

  • Grand braquet pour le Ravel et les points-nœuds

    Le ministre Philippe Henry annonce un chapelet de chantiers pour favoriser la mobilité douce

    L’année 2021 s’annonce prometteuse pour la mobilité douce dans la région verviétoise : avec plusieurs gros projets qui devraient renforcer le maillage des RAVeL et des points-nœuds. Tout profit pour les touristes, mais aussi pour les utilisateurs au quotidien...

    VERS LES 3 BORNES

    Le dernier tronçon de la ligne 38 entre Aubel, Hombourg, Plombières, Gemmenich et le pied de la route des Trois bornes, point culminant des Pays-Bas, est en cours d’aménagement. Il devrait être opérationnel pour l’été 2021. Il s’agit de pas moins de 12 kilomètres qui induiront des budgets s’ajoutant aux subsides Interreg pour un total de 1,8 million d’ €.

    D'un article d'YVES BASTIN à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 30 octobre 2020