Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aubel

  • Des noix de cajou à la truffe

    Capture d’écran 2020-12-02 à 11.21.05.pngC’est le nouveau produit original de la société Néobulles. Connue pour ses boissons, l’entreprise thimistérienne a décidé de se lancer dans le marché du « snack qualitatif » avec la production des « Édouardises », des noix de cajou à brisure de truffe.

    « Ce n’est pas un simple produit aromatisé. Ce sont des noix avec de très fins morceaux de truffe incrustés », commente Laurent Chenoix, directeur marketing chez Néobulles.

    UN HOMMAGE À UN ARCHITECTE SPADOIS

    Pour connaître l’étymologie de ce nom de marque interpellant, il faut se rendre du côté de Spa. Pour ce produit, Néobulles a en effet collaboré avec le chef spadois Fabian Mossay, désormais réputé pour le catering de Francorchamps… et ses références à un certain Édouard.

    « Édouard est un architecte de Spa qui a rénové des maisons au début du siècle dernier dans un style Belle-Époque… et c’était un fin gourmet », explique le chef, qui a d’ailleurs lancé « La Table d’Édouard » et « Les Maisons d’Édouard ».

    Il aura finalement fallu plus de 200 essais et deux ans de travail pour créer le produit. « La noix de cajou et la truffe matchent très bien ensemble… mais ce sont deux aliments qui ne s’assemblent pas facilement. On a en fin de compte trouvé méthode naturelle pour les combiner ».

    CONFECTIONNÉS CHEZ ETA

    Imaginé en région verviétoise, le produit est en réalité confectionné chez nous, en Hesbaye, à l’Entreprise de Travail Adapté Jean Gielen de Waremme.

    Une collaboration qui enchante Marc Heylens, directeur de l’ETA : « C’est une reconnaissance et un très beau partenariat avec Stassen (Néobulles) ». Cette collaboration montre la volonté de l’entreprise waremmienne de ne plus uniquement s’occuper de conditionnement, mais également de confections culinaires. « On reçoit les noix de cajou brutes, les truffes… Sur base des recettes définies par l’entreprise, on prépare le produit et on le conditionne », commente le gérant.

    D’autres produits similaires pourraient d’ailleurs voir le jour dans les prochains mois. « On veut toujours partir d’une arachide qualitative et la sublimer avec un produit d’exception. Ça peut être, par exemple, du safran, du piment d’Espelette… », annonce déjà le directeur marketing de Néobulles. 

    RO.MA. dans LA MEUSE VERVIERS du 2 décembre 2020

  • Fanny, d’Aubel, décède à moto à La Minerie

    Un grave accident de la route s’est produit ce mardi matin dans la rue de Battice, à La Minerie, sur la commune de Thimister-Clermont. Fanny, une jeune Aubeloise de 27 ans, est décédée après avoir perdu le contrôle de sa moto. Ses collègues de l’Intermarché de Beyne-Heusay lui rendent un vibrant hommage.

    La jeune femme en question, c’était Fanny Taeter. L’Aubeloise roulait fièrement au guidon de sa moto depuis environ deux ans.

    La jeune femme circulait à moto depuis Aubel en direction de Battice.

    « Il semble que, lors d’un dépassement, elle s’est retrouvée sur la bande de gauche et est entrée en collision avec un véhicule qui circulait en sens inverse », explique le maïeur de Thimister-Clermont

    Les pompiers de la zone Vesdre, Hoëgne et Plateau étaient déjà en intervention vers 5 h 45 ce mardi matin à La Minerie, rue de Battice. En cause : un grave accident de la route. Deux ambulances ont également été envoyées sur les lieux. Une jeune femme originaire d’Aubel, la conductrice d’une moto, est décédée sur place, indiquait le bourgmestre de Thimister-Clermont, Lambert Demonceau, présent sur les lieux.

    D'un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 1er juillet 2020

  • Toussaint

    Mercredi 31 octobre

    18h30 : Messe à Thimister SUPPRIMEE

    19h : Messe à Aubel et Elsaute

     

    Jeudi 1 novembre

    09h15 : Messe à Saint Jean Sart

    10h00 : Messe à La Clouse, suivie de la bénédiction des tombes

    10h30 : Messe à Froidthier et à Clermont

    14h30 : Vêpres à Elsaute, La Minerie et Thimister

    15h00 : Vêpres à Aubel, Clermont, Froidthier et Saint-Jean-Sart

  • Décès du fondateur de FunéRADER

    C’est un entrepreneur au nom connu de tous qui s’en est allé ce lundi 18 juin. Hubert Radermecker, fondateur avec Capture d’écran 2018-06-22 à 16.51.36.pngson épouse de la société funéraire Radermecker-Spronck, est décédé à l’âge de 86 ans. Ses funérailles seront célébrées ce samedi 23 juin à Baelen, village où il a passé la majeure partie de sa vie, avec une petite particularité. Pour son dernier voyage, Hubert Radermecker sera emmené de l’église vers le cimetière dans son corbillard à cheval.

    « Il avait trouvé ce corbillard, qu’on utilise de temps en temps, dans les Ardennes luxembourgeoises et l’avait retapé. Il en était très fier », se souvient son fils Yves, qui indique que son père n’avait jamais voulu s’appesantir sur ses funérailles.

    « C’ÉTAIT UN BATTANT »

    Hubert Radermecker, qui a passé ses jeunes années à Baelen, a entrepris des études en menuiserie et ébénisterie, après quoi il s’est lancé comme indépendant à l’âge de 20 ans. Déjà il conçoit des cercueils sur mesure. La rencontre avec celle qui deviendra son épouse en 1961 lui donnera une union solide, dont naîtront trois enfants (Yves, Carine et Vincent), mais donnera également une autre dimension à sa carrière professionnelle. Le couple achète une chambre mortuaire et un corbillard, en plus de la menuiserie, et lance ainsi l’aventure familiale de l’actuel FunéRADER.

    « Il avait la niaque. C’était un battant et un travailleur. Il était exigeant avec lui-même, son personnel et ses enfants, mais toujours juste », réagit Yves Radermecker. Mais son travail ne l’a jamais empêché de consacrer du temps à ses enfants et de s’investir dans des associations locales, « à la fanfare où il joue du tuba, au tir de la Saint-Paul pour qui il fabriquera l’oiseau pendant 50 ans, et au club cycliste ».

    Il créera aussi le funérarium d'Aubel qui fait toujours partie de l'entreprise.

    D'un article d'A.F. dans LA MEUSE VERVIERS du 22 juin 2018.

  • Horaire des messes de Noël

    Messes de Noël

    Le dimanche 24 décembre

    17h30 : Aubel

     

    Le lundi 25 décembre

    10h :  La Clouse

    11h : Saint Jean Sart