Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Police

  • Qui a déjà assisté à un conseil de police? La covid-19 vous offre l'occasion.

    Conseil de police du 17 décembre 2020

    En raison du contexte de crise sanitaire, le Conseil de Police du 17 décembre 2020 se tiendra par visioconférence.

    La séance publique sera tout de même accessible en direct à la population via ce lien.

    Ordre du Jour (526.87 Ko).

  • A propos des feux d’artifices en cette période COVID…

    En temps normal, le Règlement Général de Police prévoit en son Art 130 que les tirs de pétards ou de tous matériaux pyrotechniques sont strictement interdits sur la voie publique comme dans les propriétés privées, SAUF autorisation écrite préalable du bourgmestre.
    Un espoir de tirer quelques fusées lors du réveillon confiné ?
    Malheureusement pour certains ou heureusement pour d’autres (pensée pour le chien de mémé), I ’Arrêté Ministériel COVID précise bien que l’utilisation d’artifices de divertissement, tant dans le domaine privé que public, est strictement interdite.
    Toutes les catégories d’artifice sont concernées sauf la catégorie F1- qui est peu dangereuse, peu bruyante et destinée à un usage à l’intérieur des bâtiments, par exemple les bougies d’artifice (comme sur les gâteaux d’anniversaire)-.
    Vous l’aurez compris, cette année, il n’y aura pas de dérogation possible.
    Si néanmoins vous voulez quand même tenter le coup, sachez que vous vous exposez à une amende de 250 €.
    La police veillera au bon respect des règles et verbalisera les infractions constatées.

  • Plus de policiers que d’habitude aux fêtes

    On s’attend à beaucoup de délation pour Noël…

    Pas de grosses fêtes prévues pour la fin d’année, pas de festin familial autorisé mais ça n’empêchera pas les policiers de nos zones locales d’être très présents. Et même plus qu’à la même période une année sans covid, pour ceux de la zone Stavelot-Malmedy. On s’attend à devoir intervenir sur beaucoup de fêtes clandestines renseignées par délation.

    DES CONTRÔLES DIFFÉRENTS

    Dans la zone de police du Pays de Herve (Herve, Baelen, Limbourg, Welkenraedt, Aubel, Thimister-Clermont, Plombières, Olne), on a justement discuté du dispositif ce lundi, rapporte le chef de corps, Vincent Corman. « On a prévu de le renforcer, mais comme chaque année aux fêtes. Grosso modo ce sera la même chose. Comme toujours au réveillon, on s’attend à des débordements. » Là où, avant, les policiers axaient davantage sur les contrôles routiers, on sait évidemment que les choses seront différentes cette année. « Il y aura moins de circulation mais ça ne nous empêchera pas d’être vigilant et de contrôler le respect du couvre-feu et la conduite sous influence. Si les policiers constatent qu’il y a un grand nombre de véhicules devant une maison, il y aura également des vérifications. » 

    D'un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 9 décembre 2020

  • La même somme pour tout le monde

    Depuis des années déjà, Aubel veut renégocier la répartition de la contribution à la zone de police du pays de Herve.Capture d’écran 2020-11-26 à 12.37.20.png En effet, il se trouve que pour l’instant, un Aubelois paye chaque année 110 € alors que chez le voisin de Thimister-Clermont ou de Plombières, on payait moins de 80 €. Une répartition qui ne tombe pas de nulle part mais qui va aller vers plus d’égalité pour tout le monde. D’ici 2030, chaque habitant payera la même chose dans la zone de police: 83,75 €.
    « On a pris en compte beaucoup de critères », assure Marc Drou-guet, bourgmestre de Herve et président de la zone. « Il y avait notamment le revenu cadastral, le nombre d’interventions policières par communes... Mais on s’est rendu compte que l’on pouvait trouver à redire sur tout. C’est pour ça que nous avons décidé de nous baser uniquement sur la population afin que ce soit plus juste pour tout le monde. »
    10 ANS POUR CHANGER
    Vient ensuite la difficulté d’adapter son budget. En effet, si Aubel se trouve dans la situation confortable de diminuer chaque année de 24 € par personne la somme allouée à la police, Thimister-Clermont et Plombières devront faire des efforts sur le long terme afin de pouvoir payer cette somme. « Dans cinq ans, on sera déjà à la moitié et au début d’une nouvelle mandature. On ne va pas tout changer si vite. »
    La répartition de la zone avait été faite en 1999 sur base d’un procédé complexe qui prenait en compte notamment le nombre de banques par commune, ce qui expliquait pourquoi Aubel payait plus. La commune dont le bourgmestre actuel est Freddy Lejeune accueillait également une antenne, ce qui entrait en compte également. Aujourd’hui, l’antenne de la police se trouve à Plombières et les banques se font plus rares. Freddy Lejeune insistait donc pour que la formule soit revue. En février dernier, il nous disait d’ailleurs : « On ne demande pas que tout le monde paye la même chose évidemment. Mais on demande plus d’égalité. On ne demande pas non plus à ce que ce soit fait du jour au lendemain. On peut imaginer que ce soit progressif. » Et finalement tout le monde va bien payer la même chose.
    Cette décision des bourgmestres devra être votée lors des conseils communaux où l’on débattra du budget 2021. En principe en décembre prochain. On suppose que Jean-Claude Meurens, ancien bourgmestre d’Aubel et qui avait lui même bataillé plusieurs fois pour que l’on modifie cette répartition, lèvera la main en signe d’approbation plutôt deux fois qu’une.
    ADRIEN RENKIN dans LA MEUSE VERVIERS du 26 novembre 2020

  • UN COUVRE-FEU BIEN RESPECTÉ

    Capture d’écran 2020-11-06 à 08.29.32.pngL’interdiction de circuler entre 22 heures et 6 heures du matin depuis une dizaineCapture d’écran 2020-11-06 à 08.30.15.png de jours, tout le monde est courant. Ce que l’on sait un peu moins, c’est la réponse répressive de la police en cas de non-respect du couvre-feu. Et autant dire que les méthodes divergent un peu que l’on se trouve dans la région d’Eupen ou… partout ailleurs.

    Dans la zone du Pays de Herve (Herve, Limbourg, Baelen, Welkenraedt, Aubel, Olne, Plombières, Thimister-Clermont) on en est à environ 15 P.-V. dressés sur les deux dernières semaines. Pas grand chose comparé aux collègues d’à côté et pourtant, ce n’est pas faute de contrôler, explique Jacques Maton, commissaire. Sur les 15 P.-V. dressés, 8 se rapportent au non-respect du couvre-feu. De manière générale, les règles sont bien respectées, estime le commissaire. « La plupart des personnes que l’on croise le soir sont sur le chemin du travail et ont le justificatif de leur employeur. »

    D'un article de VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE VERVIERS du 6 novembre 2020.