Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dans la région

  • "SUR LES TRACES DU CASTOR LE LONG DE LA BERWINNE"

    UNIQUEMENT SUR RESERVATION AU 087/69.31.70

    Suivons le guide pour trouver les traces d’un animal surprenant et découvrons s’il peut être un atout pour la biodiversité et la santé de nos écosystèmes. 

    RECOMMANDATION : Bottes ou chaussures de marche imperméables (traversées de prairies humides)

    Guides : Jean-Philippe DEMONTY et Gaëtan KLEIJNEN

    Distance : 4km

    Durée : 3h

    Prix : 3€ - gratuit pour les - de 12 ans

    Cette balade fait partie du programme de promenades guidées en pleine nature organisées par la Maison du Tourisme du Pays de Herve chaque dernier dimanche des mois de janvier à décembre 2021. Chaque promenade est encadrée par un guide chevronné.

    Rendez-vous le jour-même quelques minutes avant le départ prévu à 9h30.

    Les balades ne sont pas accessibles aux poussettes ni PMR.

    Les chiens tenus en laisse sont autorisés.

    S'équiper selon la météo (vêtements et chaussures ou bottes).

    Lire la suite

  • Le meurtrier de Nicky Verstappen dans la région?

    Où est Jos Brech, l’homme le plus recherché par les policiers en Europe ? Le meurtrier de Nicky Verstappen (11 ans), confondu par les analyses ADN, a disparu depuis le 20 février? La dernière fois qu’il s’est connecté sur internet, c’était le 23 mai. Nous avons découvert qu’il se promenait très souvent en Wallonie, une région qu’il apprécie fortement.

    Deux pages à lire dans LA MEUSE du 25 août 2018.

    La traque vient de prendre fin. Peut-être cette capture permettra-t-elle aux parents du malheureux Nicky d’obtenir enfin les réponses aux questions qu’ils se posent depuis de si longues années...

  • Une Aubeloise grièvement blessée

    Violente collision samedi vers 3h30, chaussée de Julémont (soit la route de Maastricht), à hauteur de l’église de Julémont.

    Une victime, une Aubeloise, a été transportée à l’hôpital, à bord d’une ambulance de Battice, vers l’hôpital de la Citadelle, à Liège.

    ÉJECTÉE DE SON VÉHICULE

    Un poteau de signalisation directionnel a été embouti et a été presque extrait du sol, à cause de la violence du choc. L’accident s’est produit alors que la conductrice rentrait de sa nuit de travail. Elle tentait de s’insérer dans la circulation sur la route régionale.

    D'un article d'Y.B., AVEC BELGA, dans LA MEUSE VERVIERS du 9 avril 2018.

  • Le SPW replante le long de la RN 608 à Warsage-Bombaye

    Cela va bientôt faire un an que les parents de Benjamin, Séverine Penay et Thierry Trefois, sont décédés dans un terrible accident de voiture à Dalhem.
    Un arbre s’est abattu sur la voiture des Aubelois alors qu’ils rentraient chez eux un soir de tempête. Aujourd’hui, Benjamin est en colère. Ce jeune Aubelois de presque 17 ans a décidé de pousser un coup de gueule contre le SPW sur les réseaux sociaux. Une décision qu’il a prise après avoir constaté que le SPW a replanté des arbres le long de la route nationale à Dalhem. «Ils n’ont toujours pas compris que les arbres en bord de route sont dangereux », s’emporte-t-il. Et la dangerosité de cette route, il la connaît malheureusement bien. C’est entre Berneau et Warsage que ses parents sont décédés, voici bientôt un an.
    Un arbre s’est abattu sur leur voiture un soir de tempête, alors qu’ils rentraient chez eux.
    L’accident avait provoqué un tollé dans la région. Les autorités communales dalhemoises réclamaient depuis des mois que le Service Public de Wallonie inspecte et coupe les arbres qui bordent la chaussée, en fin
    de vie pour la plupart.
    « J’AI PEUR POUR LES AUTRES »
    Après l’accident de nombreux arbres ont été abattus. Sauf que cette semaine, Benjamin Trefois s’est rendu compte que de nouveaux arbres ont été replantés.
    Une décision qu’il ne comprend absolument pas. «Ils replantent des chênes en bord de route, ça devient aussi gros que des platanes, ce n’est pas possible.
    Je trouve que c’est une très mauvaise idée vu l’entretien que le SPW a apporté aux derniers arbres qui ont bordé cette route », estime le jeune homme. «Ils ne seront pas entretenus, vont pourrir, et avec de la chance, ils tomberont sur la route, avec de la malchance ils tomberont sur une voiture, comme pour mes parents. J’ai peur qu’il arrive à d’autres ce qui est arrivé à mes parents. Au final, le SPW a attendu qu’il y ait un drame pour couper les arbres. »
    Du côté du SPW, on comprend la position du jeune homme.
    «Dès qu’on touche à des arbres d’alignement, il y a des gens qui se manifestent en disant que c’était plus beau avant mais ça dépend évidemment de quel point de vue on se place. C’est normal que le fils de la victime ne voit pas ça d’un bon œil mais, dans ce cas-ci, on se conforme au prescrit urbanistique qui prévoit que tout arbre abattu soit replanté, c’est une obligation », explique la porte-parole du SPW, Laurence Zanchetta.

    Warsage2.JPG


    Le type d’arbre planté a été scrupuleusement choisi par le SPW. «On a choisi un type d’arbre résistant parce que c’est un plateau où il y a beaucoup de vent et ils vont être positionnés à l’opposé du vent dominant. »
    D’autres travaux de sécurisation sont prévus pour l’automne.
    «On attend encore le permis d’urbanisme mais il est prévu d’élargir la route. Il y aura une piste cyclable et une glissière de sécurité à côté », conclut la porte-parole.

    VICTORIA MARCHE dans LA MEUSE du 7 février 2018

  • L’échangeur de Battice en travaux

    À partir de ce lundi 23 octobre, le chantier de sécurisation de l’échangeur de Battice, qui a débuté il y a quelques semaines, risque d’entraîner quelques perturbations sur la circulation. Dans la bretelle reliant l’E40/A3 à l’E42/A27 en direction de Verviers, la circulation sera ramenée à une seule voie pendant une semaine afin de permettre le renouvellement du revêtement ainsi que le remplacement des glissières de sécurité. La vitesse sera limitée à 70 km/h.

    La sortie « Chaineux » en direction de Battice sera fermée à la circulation pendant une semaine. Les automobilistes qui souhaitent se rendre à Chaineux seront invités à emprunter le rond-point des Vaches à Battice.

    BRETELLE FERMÉE VERS EUPEN

    Du lundi 6 au samedi 11 novembre : fermeture de la bretelle reliant la N3 à l’E40/A3 en direction d’Eupen. Une déviation sera mise en place via la sortie « Chaineux ».

    Ce chantier, inscrit dans le cadre du Plan Infrastructures 2016-2019, représente un budget de près de 1.050.000 € HTVA financé par la SOFICO. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec le partenaire de la SOFICO : la Direction des Routes et Bâtiments du Service Public de Wallonie.