Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aubel - Page 5

  • Nos zones « éoliennes admises » ont fondu

    La cartographie de l’éolien revue 

    RÉGION VERVIÉTOISE – ENQUÊTE PUBLIQUE SUR L’ÉLECTRICITÉ VERTE

    eole.jpgLa Région Wallonne a revu sa carte des zones susceptibles d’accueillir des éoliennes. La surface globale a fondu. Pour autant, souligne Philippe Lejeune, un des auteurs de la carte, ce qui subsiste n’accueillera pas forcément des mâts. Parce que selon les régions, les parcs devront être distants d’au moins 4 km (en zone de paysages fermés, comme en Ardenne) voire 6 km (en zone de paysages ouverts, comme en Hesbaye). Et parce que nombre de projets pourraient aussi trébucher sur l’un ou l’autre critère posant problème. Or, la population (et dans la foulée, le politique) est désormais sourcilleuse quant à ces mâts. En attendant, voici un aperçu des sites où ils pourraient fleurir...

    Le gouvernement wallon a revu sa copie quant aux critères permettant d’installer des éoliennes. Conséquence: environ 30 % de la superficie des zones favorables auraient disparu dans l’aventure. Depuis hier, le ci- toyen peut se prononcer par rap- port à celles qui ont passé le cap, lors d’une enquête publique.

    Le détail, par commune :

    Plombières: 3 petites zones très proches entre Aubel et Hombourg et une quatrième sur la crête du cimetière américain.

    Près d’Aubel, sur Dalhem, près de la grand-route vers Warsage, près de Saint-Jean-Sart : une vaste zone. 

     

    Lire la suite

  • 4 générations féminines

    20130811_002_425.jpg

    4 générations réunies.

    Léa Robinet, née le 1/8/2013, et sa maman Véronique Timmermann, née le 23/3/1982 qui s'est installée à Welkenraedt.

    Mia Fassotte, née à Rémersdael le 26/3/1959, épouse de Charles Timmermann, tous deux domiciliés à Aubel, et 
    Joséphine Duysens, née le 27/7/1933, épouse d'Arsène Fassotte, tous les deux domiciliés à Mabrouck (Rémersdael).
    Lien permanent Catégories : Aubel, Enfants
  • Aubel, centre : brocante - Déviation de la ligne 738

    tec.jpg

    En raison de la méga-brocante, le dimanche 28 juillet, le terminus « Place de la Victoire » sera reporté à un arrêt provisoire implanté rue Tisman.

    Les autobus effectuant la desserte de Val-Dieu seront déviés entre les arrêts « Route de Saint-Jean-Sart » et « Place de la Victoire ».

    L’arrêt « Rue Schaens » sera reporté à un arrêt provisoire implanté rue Donsart.
    Les arrêts « Rue Neuve », « Place Antoine Ernst » et « Place de la Victoire » seront reportés à l’arrêt « Rue Tisman » implanté rue de Battice.


  • Les Aubelois sont accueillants: « On ne pratique pas le repli sur soi à Aubel»

    image.jpg Dans son édition du 24 mai, «La Meuse Verviers» consacrait une demi-page aux discriminations de tout genre, dans la région de Verviers. Sur ce blog, un billet avait publié et commenté à ce propos. Et Pascale Vielvoye, juriste au Centre régional de Verviers pour l’intégration y expliquait, dans une interview : « Dans les PME familiales, le climat de confiance et l’intégration à l’équipe sont importants. Une personne extérieure au réseau de connaissances de la famille a plus de mal à s’ingérer. On dit que pour s’intégrer à Aubel, il faut y être né. Ce n’est pas vraiment de la discrimination. Ici, l’étranger, c’est déjà celui qui habite à 20km.»
    Des propos qui ont fait bondir le maïeur, Jean-Claude Meurens.
    « Dommage que tous ceux qui travaillent à Aubel ne sont pas de la commune, réplique-t-il, car on aurait 0 % de chômeurs » (NDLR : contre les 9,4 % recensés en mars dernier).
    Le bourgmestre poursuit en expliquant qu’il a demandé aux grosses entreprises de sa commune, en août dernier, des statistiques sur la provenance de ceux qui y travaillent. Et, bien que l’on apprécie de ne pas vivre loin de son lieu de travail, surtout quand on y turbine par pauses, force est de constater que les Aubelois n’y sont pas forcément légion.
    Ainsi, chez Detry, on dénombrait 43 Aubelois sur 360 membres du personnel. Chez Lovenfosse, quasi la moitié habitait à plus de 20 kilomètres du zoning. Chez Stassen, ceux qui ne sont pas du coin étaient proportionnellement légion. À la siroperie ? Les travailleurs étaient 8 Aubelois sur 23, mais chez Gotta 6 sur 82 et chez Etienne Piron 4 sur 149...
    Reste la réputation de « l’esprit d’Aubel », censé être caractérisé par le repli : « Mais on dénombrait 43 Aubelois sur 360 membres du personnel. Chez Lovenfosse, quasi la moitié habitait à plus de 20 kilomètres du zoning. Chez Stassen, ceux qui ne sont pas du coin étaient proportionnellement légion. À la siroperie ? Les travailleurs étaient 8 Aubelois sur 23, mais chez Gotta 6 sur 82 et chez Etienne Piron 4 sur 149...
    Reste la réputation de « l’eprit d’Aubel », censé être caractérisé par le repli : « Mais celui qui reste chez lui aura toujours des difficultés à s’intégrer, s’insurge le bourgmestre. Par contre, celui qui participera aux activités s’intégrera, même s’il vient de l’extérieur. »
    Bref, selon Jean-Claude Meurens, l’histoire du vrai Aubelois « né-natif », ce serait du pipeau, pour autant qu’on se secoue un peu...
    Y.B.

  • Dîner dansant

    Dimanche 19 mai au Cercle à 11h30

    diner_dansant_2013.jpgAnimation musicale : R. Driesman

    Dîner dansant pour nos seniors.

    Les pionniers et pionnières d’Aubel sont heureux de vous convier au Dîner dansant, qui se tiendra le dimanche 19 mai de 11h30 à 17h. au Cercle paroissial des bons loisirs.

    Animation musicale : R. Driesman

    Formule Repas/entrée/goûter/café : 10 EUR
    Formule Entrée/goûter/café : 5 EUR

    Repas uniquement sur réservation : 0495/72.29.98 (Charlotte) ou par mail pionniers_aubel@hotmail.com

    Lien permanent Catégories : Aubel, Loisirs