Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Votre habitation en sécurité durant vos vacances

    technoprevention.jpg

    La zone de police du Pays de Herve est à votre disposition pour surveiller votre habitation durant vos vacances ou vos longues périodes d’absence.

    Il s’agit d’un service gratuit !

     

    Pour pouvoir en bénéficier, il vous suffit de remplir le formulaire disponible auprès de votre poste de police (Place Albert, 1er à 4880 AUBEL) au moins 10 jours avant votre départ.

     

     

    Néanmoins, malgré le concours de la Zone de Police, quelques conseils utiles peuvent facilement être appliqués avant de partir :

     

    -          pensez à faire relever votre courrier régulièrement

    -          faites lever et baisser les volets chaque jour

    -          ne laissez pas  d’outils à la portée des cambrioleurs (échelles, marteaux, tournevis…)

    -          ne laissez pas de message d’absence sur votre répondeur téléphonique

    -          évitez de signaler votre départ via facebook, twitter…

    -          faites tondre votre pelouse régulièrement

    -          ne laissez pas la clé sous le paillasson, à côté de la porte dans un pot de fleurs, etc…

    -          placez vos objets de valeur dans un coffre en banque

    -          faites une liste de vos objets de valeur avec la marque, le type, le numéro de série (TV, ordinateurs, appareils photo…) et mettez cette liste en lieu sûr.

     

    D’autre part, n’hésitez pas à contacter les conseillers en prévention vols, ils peuvent vous aider à mieux sécuriser votre habitation.

    Ce service est également gratuit, renseignez vous auprès de la cellule prévention via le 087/34 35 38.

     

    La Zone de Police « Pays de Herve » vous souhaite de passer d’excellentes vacances !  

  • La famille en furie jugée

    AUBEL (HAGELSTEIN) – AGRESSION APRÈS UN CRASH 

    Hagelstein.jpg

    Trois fils et leur mère condamnés pour violence gratuite 

    « Tuez-le » avait lancé la mère à ses fils, pensant avoir affaire au conducteur impliqué dans le crash qui venait de survenir. Erreur : Nicolas Albert, un jeune Thimistérien, venait seulement secourir les victimes. Il a été massacré.

    Le 25 septembre 2011, au carrefour de Hagelstein, à Aubel, se produit un accident entre deux automobiles. Alertée par GSM, la famille d’un des conducteurs débarque sur les lieux. Quatre frères avec la mère excitée, qui leur ordonne : « Tuez-le » en dési- gnant un type qu’elle croit être le conducteur adverse. En fait, ce dernier a déjà été emmené en ambulance, et la cible désignée n’est qu’un badaud, Nicolas Albert, 24 ans, de Thimister. L’homme sera véritablement massacré par les quatre frères, avant que la scène ne tourne à l’échauffourée, quatre autres personnes étant blessées dans l’aventure. Lorsque la police arrive, Nicolas gît sur le sol, inanimé. Il sera emmené à l’hôpital, et s’en tirera heureusement sans séquelles à long terme. Devant le tribunal correctionnel où les quatre frères Karre et leur mère, tous de Visé, ont dû répondre de cette agression, ils ont une vision très angélique de la scène et de leur rôle. Ainsi, Jacqueline (49 ans) parle d’un malentendu : « Quand j’ai vu les ambulances et surtout l’état de la voiture, j’ai paniqué pour mes deux filles que je ne voyais pas » (Son mari lui avait pourtant dit au téléphone qu’elles n’avaient rien). « Un type est venu me dire que je n’avais rien à faire là et m’a insultée. J’ai été bousculée, et voyant cela, mes quatre fils sont intervenus. Mais cela a dégénéré, on n’a fait que se défendre. » Elle ne se souvient pas d’avoir enjoint ses fils de tuer l’autre.

     

    Lire la suite

  • Detry : un modèle pour la région

    AUBEL – VISITE DE LA CCI 

    Detry.jpg

    Hier, le groupe Detry, à Aubel, a été au centre d’une activité « Made in » organisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Liège-Verviers. Des dizaines d’entrepreneurs sont ainsi venu découvrir le dynamisme du Groupe Detry, resté familial. Sur le site d’Aubel, il emploie 350 personnes. Pour un total de plus de 1.100 personnes, toutes sociétés du groupe et tous sites confondus, explique Murielle Detry.

    Pas mal pour une entreprise familiale qui a cinquante ans tout juste. Chiffres d’affaires : 68 millions d’euros, pour la production industrielle et le tranchage de plus de 200 tonnes de charcuterie par semaine, côté Detry ; 193 millions d’euros pour l’ensemble du groupe. Environ 30 % de la production sont exportés. 

    YB

    Lien permanent Catégories : Economie
  • Inconscience

    1011085_10201241158061081_741916498_n.jpgGRAND JOGGING DE VERVIERS 

    Lors du passage d'Olivier Pierron, Avenue Ningloheid à Heusy, un véhicule de couleur rouge remontait paisiblement la route, sans tenir compte des injonctions des véhicules de tête de course. On a frôlé un drame comme à Aubel lors de la course cycliste... 

    Sur la photo: Grégory Happart, sportif fouronnais paricipant au Grand Jogging de Verviers.

  • Agressions sur la ligne 38

    Ligne_38.jpg

    La police demande de diffuser cette information afin de couper court aux rumeurs les plus folles.

    Ces 27 mai et 7 juin derniers, des incidents ont été signalés sur la ligne 38 (Ravel), à hauteur d’Aubel et de Battice, comme cela a été publié précédemment sur ce blog. Un individu a tenté d’agresser 2 joggeuses mais celles-ci ont réussi à prendre la fuite.

    La première tentative d’agression a eu lieu le lundi 27 mai, entre 17h15 et 17h30. Un individu a tenté d’empoigner une joggeuse mais celle-ci a pu prendre la fuite sans être victime de blessures.

    Le vendredi 7 juin, vers 17h25, une deuxième agression a eu lieu. En effet, un individu dont la description correspond à la première agression a pris par la taille une autre joggeuse. Ils ont tous deux chuté. La dame a heureusement pu se dégager et prendre la fuite.

    Un troisième incident aurait eu lieu à la même période, mais il n’a fait l’objet d’aucune plainte à ce jour et ne peut donc être confirmé.

    Contrairement à ce qui a pu circuler dans la presse et sur internet, notamment via les réseaux sociaux, aucune arme n’a été exhibée lors de ces agressions et l’individu ne portait pas de sac à dos. 

    La police n’a pas non plus fait appel à un hélicoptère pour quelque recherche que ce soit.

    L'individu a été décrit comme suit par les victimes:

    • Homme d'environ 25/35 ans
    • +- 1m75
    • Corpulence forte
    • Cheveux courts et clairs (châtains clairs), frisés sur les tempes
    • Teint et yeux clairs
    • Il se peut que l'individu porte un brillant au lobe d'oreille gauche

    S’il y a d’autres victimes, la police leur conseille de se manifester au numéro 087/ 343.511

    Si vous avez des informations à apporter concernant le suspect merci de contacter les inspecteurs Delvenne au 087/343.522 ou Chanteux au 087/343.609