Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Charles Weerts clôture son 2e championnat ce week-end

Capture d’écran 2020-11-07 à 10.39.38.pngEngagé sur trois tableaux (GT World Challenge Europe Sprint, GT World Challenge Europe Endurance et ADAC GT Masters) en 2020, le pilote aubelois de 19 ans Charles Weerts clôture ce week-end le deuxième de ses trois championnats, à savoir l’ADAC GT Masters. Le rendezvous est fixé à Oschersleben, en Allemagne, avec deux courses d’une heure au menu.

« C’est le dernier week-end d’ADAC GT Masters à Oschersleben. Cela fait longtemps que je n’ai plus roulé ici. La dernière fois, c’était il y a deux ans, en Formule 4 allemande », se remémore le pilote du team WRT drivé par le Theutois Vincent Vosse. Et pour ce dernier week-end, avec deux courses au menu (la première le samedi en début d’après-midi, la seconde le dimanche en début d’après-midi), Charles Weerts espère être performant avec son équipier Dries Vanthoor au volant de leur Audi.

Au total, 50 points restent à distribuer, mais les mauvais résultats enregistrés le week-end dernier au Lausitzring (une 24 e et une 26 e places) ont hélas anéanti les espoirs de top 5 voire de podium au classement général final du jeune Aubelois, qui occupe la neuvième place avec son équipier, avec 72 unités. Soit 78 de moins que les leaders, Patric Niederhauser et Kelvin van der Linde.

C’EST SON AVANT-DERNIÈRE COURSE EN 2020

Pour le podium, le gouffre actuel se chiffre à 71 unités et pour le top 5, l’écart actuel est de 37 points. Autant dire que la mission s’annonce quasiment impossible. « Au Lausitzring, c’est dommage, car on avait une bonne vitesse, mais on a connu pas mal de soucis. On a été impliqué dans des incidents et cela nous a enlevé toute chance de faire de bonnes prestations. Mais sans erreur, un podium aurait de nouveau pu être jouable », raconte Charles Weerts, qui veut conclure sur une bonne note sa première année dans le championnat allemand réservé aux GT3. « On va voir ce qu’on peut faire ce weekend et on va essayer de rattraper tout ça. » Voilà qui constitue en tout cas l’avant-dernier round d’une série de 11 week-ends d’affilée de course pour l’Aubelois. Le dernier, ce sera le week-end prochain en clôture du GT World Challenge Europe Endurance à l’occasion des 1.000 kilomètres au Paul Ricard, en France. -

O. DELFINO dans LA MEUSE VERVIERS du 7 novembre 2020

Écrire un commentaire

Optionnel