Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mager a réussi sa première

Aubel semble déjà d’attaque

SPRIMONT B . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

AUBEL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3

Avant de se rencontrer en championnat, Sprimont B et Aubel s’affrontaient en Crocky Cup. Et ce 1er duel a tourné à l’avantage des visiteurs qui se sont montrés bien plus réalistes.

Capture d’écran 2018-07-30 à 08.14.48.pngAprès une première mi-temps où les deux équipes se sont neutralisées, la partie s’est emballée après la pause. Et, à l’heure de jeu, Marvin Van Melsen a ouvert le score et inscrit son premier but sous la vareuse aubeloise. Le tout, en ajoutant la manière : il a repris d’une magnifique volée un corner de Galère. Sprimont a réagi et recollé au score 15 minutes plus tard. Quenelle, esseulé dans le rectangle, a ajusté une tête parfaite, imparable pour Stassen. Mais, la joie ne sera que de courte durée, puisque 120 secondes plus tard, Van Melsen s’offrait un doublé en étant au bon endroit dans le rectangle après un beau travail de Meyers.

Sprimont a tenté de réagir, mais a buté sur un bloc aubelois bien en place. Dans les dernières secondes, Mauclet allait même crucifier les locaux lors d’un face-à-face victorieux avec Flagothier (1-3). Par la même occasion, Michaël Mager ponctue sa première à la tête d’Aubel par un succès. « Même si tout n’est pas parfait, j’ai vu de très bonnes choses », explique-t-il. « Néanmoins, comme contre Anderlecht vendredi, on se fait encore trop avoir dans notre dos. Mais bon, on est toujours dans la préparation, cette rencontre en fait partie. Tout doucement, on voit que les automatismes commencent à se former. »

Pourtant, après un match vendredi, et un week-end de team building à Ovifat, on aurait pu voir des Aubelois fatigués, mais ce n’est pas l’impression qu’ils ont donnée. « Pourtant, ils l’étaient », sourit le T1. « Ça a été un week-end positif où l’on a mêlé l’effort physique et l’amusement. Cela fait 3 jours que les joueurs ne sont plus chez eux, c’est normal qu’ils soient fatigués. »

Dans le camp adverse, Patrick Fabere est tout naturellement déçu. « À cause de l’enchaînement des matches amicaux, on a manqué de fraîcheur. Cela s’est notamment vu sur les buts aubelois et dans les duels où on a beaucoup subi. Néanmoins, cela s’est joué sur des détails, et à 1-1, le match aurait pu basculer des deux côtés. On voulait l’emporter, et on a essayé de faire au mieux… »

Même si Aubel ne fait pas de cette compétition une priorité, il ne leur faudrait plus que 3 victoires pour s’offrir un match de prestige. « On a entendu que l’on pourrait rencontrer Malines. », conclut Michaël Mager.

Un article d'ARNO CHANDELLE dans LA MEUSE VERVIERS du30 juillet 2018.

 

Les buts : 60e Van Melsen (0-1), 75e Quenelle (1-1), 77e Van Melsen (1-2), 90e Mauclet (1-3)

Sprimont : Flagothier, Roche, Delrez, J. Rasquin (45e Boz), Thomsin, Vinaimont, Quenelle, W. Rasquin, Da Silva, Wilkin, Beltrame (45e Culot)

Aubel : Stassen, Pesser, Roex, Willem, Smits, Mauclet, Van Melsen, Galère (90e Van Hoof), Spierts (63e Binot), Kerff, Meyers Cartes jaunes : Mauclet (25e), Thomsin (45e), Willem (75e)

Arbitre : M. Lindekens

Au deuxième tour, Aubel recevra la visite de W.S.Schoonbeek-Beverst.

Lien permanent Catégories : Football

Les commentaires sont fermés.